Eco-quartier Clause-Bois Badeau - Nouveau Quartier Urbain d'Ile-de-France - Bretigny (91)

L’éco-quartier Clause-Bois Badeau,
un projet qui fait déjà référence !


Les qualités du programme Clause-Bois Badeau lui ont valu la reconnaissance du Conseil Régional d'IDF qui l'a déclaré Lauréat de l'appel à projets "Nouveaux Quartiers Urbains". Parmi les 10 quartiers sélectionnés, Clause-Bois Badeau est celui qui a obtenu le score le plus élevé sur l'ensemble des critères retenus.



Un éco-quartier vraiment durable

Vue de la future place Lucien Clause, l’autre place de la gare. Cliquer sur l'image pour l'agrandir [ + ]
Vue de la future place Lucien Clause, l’autre place de la gare. Cliquer sur l'image pour l'agrandir [ + ]
Entre le centre-ville et l'espace naturel de la Vallée de l'Orge, à seulement 30 mn de Paris, les terrains Clause-Bois Badeau offrent la chance exceptionnelle de créer un nouveau quartier, un nouvel art de bien vivre ensemble. Sur ce site marqué par une activité industrielle et agricole qui a rythmé la vie de la ville durant des décennies, l’avenir se prépare. Créer un éco-quartier vraiment durable, respectueux de la nature, économe en énergie et en espace : voilà l’enjeu. Offrir à tous la possibilité de se loger selon ses moyens, ses besoins ou son âge à proximité des services et des transports, au centre d’une ville tournée vers l’avenir : voilà l’ambition.

Un patrimoine respectueusement protégé

Près de la gare, les terrains et établissements Clause en 1960<br>Cliquer sur l'image pour l'agrandir [ + ]
Près de la gare, les terrains et établissements Clause en 1960
Cliquer sur l'image pour l'agrandir [ + ]
Clause-Bois Badeau, c’est la mémoire agricole et industrielle de nombreux Brétignolais. De nombreux édifices témoignent encore du temps où plus de 1 200 salariés y travaillaient chaque jour. Pour respecter cette mémoire, un travail d’archéologie industrielle et une étude de l’écologie du site ont été réalisés. Les bâtiments remarquables seront conservés et connaîtront une seconde vie. La maison des Sorbiers et son jardin qui ont connu bien des vicissitudes, seront sauvés, et retrouveront leur aspect d’origine. La «maison», donnée aux Brétignolais, accueillera les services publics dont cette partie de la commune est dépourvue.

Un quartier volontairement solidaire

L’achat des terrains par la collectivité publique garantit la réalisation d’un aménagement maîtrisé et équilibré. Cela veut dire un quartier où chacun, chaque famille, jeunes ou anciens pourront, quels que soient leurs revenus, trouver une réponse à leurs besoins d’habitat. Les 25 % de logement locatifs sociaux seront complétés par des logements en accession sociale pour permettre aux plus jeunes d’accéder à la propriété. La moitié des logements seront proposés en accession à la propriété dans une harmonieuse répartition de petits immeubles et de maisons individuelles.

Un quartier naturellement exigeant

Brétigny affirmera son identité de « ville à la campagne ». Avec un parc public de 13 hectares, la nature arrivera au coeur de la ville et formera une liaison naturelle avec le futur parc régional des Joncs-Marins. Les vastes jardins, celui de la maison des Sorbiers bien sûr, mais aussi les jardins intérieurs de chacune des opérations immobilières, assureront les continuités écologiques indispensables au maintien de la biodiversité si riche aux abords de l’Orge. Toute cette trame verte sera parcourue par des itinéraires cyclables et piétonniers, jalonnée de lieux de détente sur lesquels s’ouvriront les logements.

Un quartier économiquement vivant

Face à la sortie Ouest de la gare, une vaste place arborée rassemblera des commerces, des bureaux et des services publics. Il est notamment prévu que le Conseil Général installe la Maison des Solidarités dans le bâtiment historique des "machines".

Un quartier complètement durable

Les voitures et les logements sont responsables de 50 % des émissions de gaz à effet de serre. Dans le quartier Clause-Bois Badeau, les déplacements piétons et cyclables seront donc favorisés. Les 1600 logements seront conçus en haute qualité environnementale : logements traversants pour un meilleur éclairage et une meilleure ventilation, orientations étudiées pour utiliser au mieux l’énergie solaire, des isolations thermiques et phoniques performantes, terrasses et balcons pour la qualité de la vie. Les eaux de pluie seront laissées à la nature et non pas collectées dans des canalisations souterraines. La priorité sera donnée aux énergies renouvelables ; investir pour réduire les factures de chauffage et d’électricité c’est à la fois répondre à la vocation sociale du quartier et préserver la planète.

Un quartier véritablement partagé

La réussite du quartier Clause-Bois Badeau implique la mobilisation de tous. La ville et les Brétignolais naturellement, les professionnels mais aussi la Communauté d’Agglomération du Val-d’Orge, le Conseil Général, la Région Ile-de- France et l’Etat. Pour poursuivre la construction de ce premier éco-quartier en Essonne, la concertation et l’information seront renforcées. Des maquettes, des expositions sont d’ores et déjà prévues pour présenter les premiers projets de logements sur lesquels travaillent plusieurs équipes d’architectes parmi les plus renommés actuellement en France.


Envoyer | Imprimer | Augmenter le texte | Diminuer le texte